Il ne se passe pas une semaine sans qu’un de mes contacts ne me parle de transformation digitale. Parfois c’est le terme transformation numérique qui est utilisé. Bien souvent cette transformation est faite/entamée sous la contrainte : soit d’un marché en évolution, soit de la concurrence, soit des clients qui changent d’habitude de consommation ou bien à cause de l’arrivée de technologies changeant radicalement certains processus… (items non exhaustifs). Le fait par exemple de faire un site internet alors que précédemment il n’y en avait pas : cela peut être un début de transformation digitale. C’est d’autant plus vrai s’il s’agit d’un site d’e-commerce car cela entraîne des changements à tous les niveaux dans une entreprise.

 

Préambule

L’objectif de cet article et de vous permettre de cerner un minimum ce qu’est la transformation digitale et ce que cela entraîne dans le cadre du e-commerce (ex : WordPress + Woocommerce). Il fait volontairement l’impasse sur certains aspects notamment technique afin de ne pas être trop long à lire ou bien trop rébarbatif.

Quand on parle de transformation digitale, c’est essentiellement les entreprises qui sont concernées.

Notez bien que l’État,les collectivités locales ou les établissements publics sont parfois elles aussi concernés par la transformation digitale.

Un des meilleurs exemples pour ces dernières est le passage à la facture électronique. En effet, l’État à l’obligation, depuis le 1er janvier 2012, d’accepter les factures électroniques. L’obligation a été élargie le 1er janvier 2017 aux collectivités territoriales et à tous les établissements publics. Ils ont donc dû modifier les processus et outils internes pour pouvoir se conformer à cette obligation.

 

Définition de l’expression

En fait, ce terme de « transformation digitale » regroupe les processus qui sont mis en place dans les entreprises pour l’intégration des technologies digitales dans la vie de l’entreprise aussi bien en interne qu’en externe.

Au regard de cette définition peut-être vous vient à l’esprit ceci :

« je suis en pleine transformation digitale sans le savoir ou du moins sans avoir mis ce terme sur les changements qui arrivent au sein de mon entreprise. »

Soyons clair une entreprise qui se dit en phase de transformation digitale ne signifie pas qu’auparavant elle fonctionnait comme au XVIIIe siècle ou bien qu’elle n’avait précédemment aucun processus digital. Cela ne signifie pas non plus que du jour au lendemain que tout va être bouleversé dans l’entreprise.

 

Exemple de transformation digitale e-commerce

Tous les secteurs et fonctions d’une entreprise peuvent être touchés par la transformation digitale. Prenons des cas concrets pour expliquer un peu plus directement ce qu’est la transformation digitale. Vous comprendrez aisément qu’il y a autant de possibilité de transformation digitale (fond et forme) qu’il y a d’entreprise en fonction de l’existant et d’autres critères.

Reprenons l’exemple du début de l’article : un site d’e-commerce pour une entreprise qui n’en avait pas jusque-là. Pour la compréhension de l’exemple ci-dessous on va prendre le contexte d’un fabricant de pièces de rechange pour automobiles. Cet exemple est fictif mais suffisamment clair pour que vous compreniez la nécessaire transformation digitale de l’entreprise en question.

Sous la pression de la concurrence Internet (Oscaro.com, Mister-auto.com…), cette entreprise fait face à une baisse de ses ventes. Jusque-là, seul son magasin situé en Normandie vendait ses pièces de rechange.

Pour réaliser un site d’e-commerce, ils vont devoir mettre en place des processus liés (items non exhaustifs):

  1. Au référencement des produits sur leur site
  2. À leur logistique
  3. À la relation clients…

Je ne vais pas tout détailler sur comment faire sinon je risque d’écrire un roman. Toutefois, regardons certains aspects d’un de ces trois points en considérant que le service marketing, le service commercial et la production seront impliqués dans la transformation digitale.

 

Référencement des produits sur leur site

À ce stade, ils vont devoir rentrer tous les produits qu’ils souhaitent vendre sur leur site dans l’outil internet choisi (exemples : Woocommerce, Magento ou Prestashop ). Pour mémo, le choix de l’outil internet pour leur site de e-commerce dépendra pour eux :

  • De la profondeur du catalogue produit
  • Des fonctions nécessaires/voulues sur le site internet (ex : type de brique de paiement, moteur de recherche multicritères…)
  • Du système d’information actuel de ce fabricant de pièce de rechange
  • Des personnes qui vont l’utiliser dans l’entreprise etc…

Quoiqu’il en soit, il va leur falloir à minima pour chaque produit :

  • Des images (parfois des vidéos également)
  • Un descriptif par produit
  • L’état du stock de ce produit
  • Et bien évidemment son tarif.
Produit acheté en magasin et hop on file dans son garage pour l’installer

Jusque-là notre fabricant de pièces de rechange n’avait pas besoin des photos de ses produits. En effet dans le processus habituel de vente les clients :

  1. Venaient en magasin
  2. Indiquaient le modèle de voiture
  3. Donner le type de pièce de rechange dont ils avaient besoin
  4. Ensuite repartaient avec le produit acheté.

La transformation digitale dans ce point va consister au minimum :

  • A mettre en place un processus pour prendre en photo les pièces de rechange
  • Retoucher les images pour qu’elles soient adéquates pour le web
  • Archiver ces images
  • Attribuer les bonnes références produit aux bonnes images
  • Uploader les images sur le site sur la bonne fiche produit
  • Faire le descriptif de vente
  • Indiquer les tarifs de ventes
  • Mettre le bon nombre de produit en stock sur le site.

Cela va demander à l’entreprise (non exhaustif) :

  • D’acheter un appareil photo
  • De former le personnel du service marketing à la prise de vues et à la retouche photo
  • Obligera le service commercial à communiquer/collaborer avec le service marketing pour lui dire tel produit qui a telles images à tel tarif et telle description de vente
  • Le service de production devra lui fournir l’information journalièrement du nombre de pièces produites pour que les stocks soient à jour
  • Le service commercial devra fournir les ventes en magasin en temps réel au responsable du site Internet pour que les stocks soient justes afin de ne rater aucune ventes…

Vous vous doutez bien que pour certaines de ces taches, il existe des logiciels pour automatiser les processus ou bien qui font un lien avec les outils informatique déjà existant dans l’entreprise (ex : ERP). L’installation, la formation du personnel et la mise en œuvre de ces outils sont autant de processus intégrés à la transformation digitale de l’entreprise.

 

Conclusion

Voilà on a simplement pris le fait de référencer des produits sur un site d’ e-commerce et vous voyez déjà les implications nécessaires à la transformation digitale de cette entreprise.

Ajoutez à l’équation la logistique et la relation client : vous augmentez d’autant le périmètre des évolutions nécessaires à cette entreprise.

La transformation digitale, ce n’est pas qu’une question de technologie (outils digitaux). C’est aussi une question d’humains qui vont devoir faire évoluer leur façon de travailler au quotidien et entre eux.

Décider de faire un site Internet d’e-commerce n’est donc pas anodin pour une entreprise. Le choix de son prestataire ne l’est pas non plus : S’il ne comprend pas un minimum vos enjeux, votre marché et ce qu’est la transformation digitale, vous allez droit à une déconvenue. Le fait de choisir de sous-traiter ou d’internaliser tout ou partie des processus l’est tout autant.

La création de la structure technique hors contenu d’un site Internet d’e-commerce est relativement rapide selon le projet. Reste que les incidences qu’il peut avoir sur votre entreprise obligent à :

  • Faire un état des lieux en amont de sa création
  • Prendre le temps de la réflexion sur le pourquoi, comment, quand et par qui
  • Établir une méthodologie dans les différentes phases
  • Impliquer, former, informer à tous les niveaux de l’entreprise…

Contrairement à une idée reçue, le service ressource humaine (RH) ou son équivalent ne doit pas être écarté de votre processus de transformation digitale mais bien devenir un des piliers de celui-ci.

Mais cela est un autre sujet qui peut-être adéquat pour un prochain article sur WPNormandie.

La transformation digitale : implications pour de l’e-commerce
Noter cet article