Les mises à jours automatiques existent sous WordPress depuis la version 3.7. Mais les mises à jour automatiques c’est quoi ? Pour citer le codex WordPress :

«  Les mises à jour automatiques en coulisses ont été introduites dans WordPress 3.7 dans le but de promouvoir une meilleure sécurité, et de rationaliser l’expérience globale de mise à jour. »

C’est à dire que c’est un moyen de mettre à jour automatiquement extensions, fichiers de traduction, correctifs de sécurité et du noyau.

Par défaut, seules les mises à jour mineures (soit de maintenance et/ou de sécurité) sont activées.

Pourquoi activer les mises à jour automatiques WordPress ?

Il peut-être un vrai risque de ne pas faire les mises à jour. Ne serais-ce que pour la sécurité de votre site web.

En 2015, 25 % du web « surfacique » (hors DeepWeb) fonctionnait sous WordPress si l’on se fie au site W3Tech ainsi qu’aux nombreuses références de l’époque. En 2017, toujours selon W3Tech, 28,6 % de l’internet mondial fonctionne sous WordPress soit 59,4 % des sites fonctionnant sous CMS.
Pour comparaison, Joomla, le CMS le plus populaire après WordPress, ne couvre que 3,3 % des sites internets, soit 6,8 % des sites utilisant un CMS.
Tout site sous WordPress est donc exposé.

Mais pourquoi activer les autres mises à jour WordPress ? Simplement pour bénéficier des dernières améliorations en terme de performances, de référencement, de fonctionnalités et bien évidemment de la sécurité la plus récente.

 Pourquoi ne pas activer les mises à jour automatiques WordPress ?

Les mises à jour automatiques sont une véritable aubaine pour améliorer la maintenance et la sécurité des sites web. Cependant, certains sites ne doivent pas activer les mises à jour automatiques.

Certaines mises à jour, qu’elles soient de plugins, de thèmes ou de WordPress sont des mises à jour modifiant le fonctionnement interne du site. Si ce dernier utilise des méthodes ne fonctionnant plus après la mise à jour, il y a un risque que le site soit « cassé ».

Un autre cas où les mises à jour automatiques sont à considérer avant de les activer, c’est si votre site a nécessité un développement spécifique. Toute fonctionnalité particulière du site peut-être soumise à des règles strictes d’application qui peuvent être modifiées par les mises à jour.

Dans le doute, assurez-vous de toujours prendre conseil auprès d’un développeur et de préférence, du développeur qui a été en charge de votre site.

Comment activer les mises à jour automatiques WordPress ?

Il existe quatre types de mises à jours automatiques :

  • Mises à jour de noyau
  • Mises à jour d’extension
  • Mises à jour de thème
  • Mises à jour de fichier de traduction

Quelques plugins tels que MonsterInsights proposent dans les options la mise à jour automatique.

Pour les autres mises à jour, il faut distinguer deux méthodes pour deux cas de figure.

Les mises à jour du noyau WordPress via wp-config.php et functions.php

wp-config.php est « le » fichier contenant l’intégralité de la configuration de votre WordPress. Toute modification de ce fichier peux entraîner l’arrêt du fonctionnement de votre site.
Avant toute modification il faut donc faire une sauvegarde de ce fichier pour la restaurer au besoin.

Le fichier wp-config.php est aussi modifié par certaines mises à jour WordPress, ce qui peux effacer votre configuration. Il vous faut donc encore une fois sauvegarder ces modifications pour les restaurer si besoin.

Parmi les mises à jour de noyau, il existe trois types de mises à jour.

  • Les mises à jour de développement ou mises à jour « bleeding edge »
  • Les mises à jour mineures, comme celles de maintenance ou de sécurité.
  • Les mises à jour majeures

Les mises à jour automatiques sont par défaut activées pour les versions de base mineures et les fichiers de traduction. Les autres sont activables via des constantes et/ou des filtres via des extensions.

La constante WP_AUTO_UPDATE_CORE vous permet d’activer toutes les mises à jour de noyaux, soit les mises à jour de développement, les mises à jour majeures mais aussi les mises à jour de sécurité et de maintenance.
Pour cela, utilisez le code suivante

define( ‘WP_AUTO_UPDATE_CORE’, ‘false’ );

  • La valeur ‘true’ active toutes les mises à jour
  • La valeur ‘false’ désactive toutes les mises à jour
  • La valeur ‘minor’ active les mises à jour mineures et désactive les mises à jour majeures. C’est le comportement initial de WordPress

Les mises à jour du noyau, des extensions et des thèmes

Pour un comportement plus fin, il est possible de gérer les mises à jour via les filtres. La syntaxe est simple, add_filter(‘nom_du_filtre’, ‘valeur’) ; comme toujours à ajouter dans le fichier functions.php ou dans un plugin dédié à cet effet.

Plusieurs filtres sont à notre disposition :

  • auto_update_core‘ Permet la mise à jour du noyau WordPress, soit l’activation des trois filtres suivants
  • allow_dev_auto_core_updates‘ Active les mises à jours de développement
  • allow_minor_auto_core_updates‘ Active les mises à jour mineures
  • allow_major_auto_core_updates‘ Active les mises à jour majeures

Chaque filtre a deux valeurs possible

  • __return_false‘ pour désactiver les mises à jour
  • __return_true‘ pour activer les mises à jour.

Mettre à jour les extensions, les thèmes…

Encore une fois, nous utiliserons les filtres pour activer ces mises à jours deux filtres sont à notre disposition toujours via la commande add_filter(‘nom_du_filtre’, ‘valeur’) ;

Deux filtres sont à notre disposition :

  • auto_update_plugin
  • auto_update_theme
  • auto_update_translation

Les filtres parlent d’eux mêmes. Un pour mettre à jour les plugins, l’autre les thèmes. Le dernier filtre est pour les traductions mais il est activé par défaut.

Comme pour les mises à jour de noyau, deux valeurs sont possibles

  • __return_false‘ pour désactiver
  • __return_true‘ pour activer

Avec ces filtres, il est possible donc possible de mettre à jour automatiquement WordPress. Augmentez donc la maintenabilité de votre site, sa sécurité et ne vous souciez plus de devoir mettre à jour vous même votre site web ! Vous pouvez reprendre la route sereinement.

Les mises à jour automatiques sous WordPress
Moyenne des notes : 4 (80%) 1 vote